Gestionnaire de paie

 

Le rôle du gestionnaire de paie

S’il est l’un des spécialistes des chiffres dans l’entreprise, ce serait mal connaître le gestionnaire de paie que de penser que sa mission se limite à établir des bulletins de salaire.  Son rôle est infiniment plus complexe, et pour parvenir à ce résultat final, les étapes ne manquent pas. Les compétences d’un gestionnaire de paie sont multiples, à la fois techniques et relationnelles :

  • Il procède au recueil des données permettant un traitement adapté et individualisé des salaires (saisie des absences, arrêts de travail, périodes de formation, augmentations, heures supplémentaires…)
  • Il travaille avec les organismes extérieurs (caisses de retraite, Urssaf, mutuelles…)
  • Il gère les formalités d’embauche (contrats de travail, fiches de poste…) et de départ (retraite, fin et rupture de contrat, calcul des indemnités…)
  • Il participe aux instances représentatives définissant les conditions de la gestion des salaires (accords d’entreprise, conventions collectives…)
  • Il rédige et met à jour les différents documents de synthèse et tableaux de bord
  • Il maîtrise la législation sociale en vigueur et se tient informé de son évolution
  • Il maîtrise les outils indissociables de la bonne pratique de son activité (logiciels spécifiques à la paie et aux SIRH, outils statistiques…)

 

Inscrivez-vous

Gestionnaire de paie, quelles compétences sont nécessaires ?

 

Le projet de devenir gestionnaire de paie suppose préalablement de se poser quelques questions sur son propre profil. Le métier requiert en effet plusieurs qualités :

  • la capacité d’organisation et la gestion du stress (souvent provoqué par une activité accrue en fin de mois)
  • le sens des responsabilités
  • la rigueur, la précision, la logique, le goût des chiffres
  • la curiosité d’esprit
  • l’adaptabilité
  • l’aptitude à communiquer avec l’encadrement de l’entreprise, les salariés et les partenaires extérieurs.

Quelle formation pour devenir gestionnaire de paie ?

 

Si le métier peut être envisagé avec un un bac pro RH, un niveau bac +2 semble mieux adapté à sa complexité et au niveau de responsabilités qu’il suppose. Plusieurs options sont envisageables : DUT gestion des entreprises et des administrations option finance comptabilité, BTS comptabilité et gestion des organisations, titre professionnel de gestionnaire de paie. La licence professionnelle gestion de la paie et administration du personnel vous délivrera un diplôme de niveau bac +3. La filière AES peut également permettre de travailler dans ce domaine.

Les formations se déroulent de façon classique ou en alternance. C’est le cas notamment du BTS CG proposé par Akor Alternance pendant lequel vous passerez chaque semaine deux journées en centre de formation et le reste du temps en entreprise (cabinets d’expertise comptable, d’audit, de conseil, services paie…). L’occasion rêvée pour vous d’associer connaissances théoriques et véritable expérience de terrain.

Quel salaire pour un gestionnaire de paie ?

 

Les gestionnaires de paie font partie de ces professionnels fortement et régulièrement recherchés par les entreprises.  Après quelques années d’expérience, ils peuvent évoluer vers des postes de contrôleur de gestion ou de DRH mais aussi de responsable de pôle au sein d’un cabinet comptable. À titre indicatif, le salaire d’un gestionnaire de paie débutant est de 1750€ brut.

AKOR Alternance

Paris République

110 Avenue de la République

75011 Paris

Métro:

  • Père Lachaise / Lignes 2, 3
  • Saint Maur / Ligne 3

Paris Bastille

100 rue du Faubourg Saint Antoine

75012 Paris

Tel : 01.40.38.87.87

Métro :

  • Ledru Rollin / Ligne 8
  • Bastille / Lignes 8, 1,5
  • Gare de Lyon / Lignes 1, 14,
    Rer A, B, D

Abonnez vous à la newsletter pour rester informés